mercredi 30 avril 2014

Le tatouage, objet d’une exposition à Paris

Tatouage - Exposition Tatoueurs tatoués
Adeptes du tatouage temporaire ou permanent, nous avons tous comme point commun d’aimer cet art qui nous permet de nous distinguer. Façon de s’affirmer, le tatouage permet d’exprimer ses idées, de se remémorer des moments marquants de notre vie ou tout simplement de nous embellir. Du 6 mai 2014 au 18 octobre 2015, le musée du Quai Branly lui consacre une exposition intitulée "Tatoueurs tatoués". L’occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire du tatouage et de découvrir des techniques rares.

Découvrez l’histoire du tatouage

Durant cette exposition, l’histoire du tatouage se dévoile à travers deux visions qui s’opposent. Dans les sociétés tribales, le tatouage avait (et a toujours) une fonction sociétale. Il permet d’identifier le rang et le statut de la personne qui le porte. Il est souvent réalisé lors de rites de passage. Au contraire, dans les sociétés occidentales, le tatouage a longtemps eu une connotation négative. Pendant de longues années, il a été associé à l’identification de gangs de rue. Il était également perçu comme une marque d’infamie.

Dorénavant, le caractère marginal du tatouage a disparu. D’ailleurs, le développement du tatouage temporaire en est la preuve. Les publicitaires et les stylistes se sont emparés du tatouage pour en faire un objet de mode. De paria, il est devenu fashion. C’est toute cette évolution qui sera traduite lors de cette exposition.

Des réalisations uniques et spécialement prévues pour cet événement

Dans le cadre de cette manifestation qui durera plus d’un an, des créations uniques ont été réalisées. Un matériau très réaliste qui imite parfaitement les parties du corps a été créé. Sur celui-ci, des tatoueurs extrêmement talentueux venus du monde entier ont réalisé des tatouages. Vous pourrez ainsi découvrir les œuvres de Tin-Tin, Horiyoshi III, Filip Leu, Jack Rudy, Xed LeHead et Chimé. Ces véritables maîtres dans l’art de tatouer viennent de France, des Etats-Unis, du Japon, de Polynésie, de Suisse et d’Angleterre. Tin-Tin est d’ailleurs le conseiller artistique de cette exposition au musée du Quai Branly.

Preuve supplémentaire que le tatouage est un véritable art, dix-neuf projets de tatouage seront présentés. Leur particularité ? Etre réalisés sur des kakémonos. Il s’agit de peintures japonaises sur soie ou sur papiers enroulées autour d’un bâton. Elles ont vocation à être déroulées verticalement.

Pour tous les amateurs de tatouages, qu’ils soient temporaires ou permanents, cette manifestation sera l’occasion d’admirer de splendides réalisations. Avec elle, le tatouage prend vraiment ses galons d’œuvre d’art. 

A noter que cette exposition fait l’objet d’un réel engouement. Pas moins de 400 ouvrages sur le tatouage sont actuellement en préparation dans le cadre de celle-ci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire