jeudi 22 mai 2014

Tatouage visage : une tendance controversée



Le tatouage est de plus en plus populaire. Pour se démarquer, il ne suffit plus de se faire tatouer le biceps ou l’omoplate. Certains vont alors encore plus loin et n’hésitent pas à se faire tatouer les mains, voire même le visage. Il s’agit d’ailleurs d’un véritable phénomène de mode en Angleterre. En France, cela reste plus rare. Bon nombre de tatoueurs refusent, avertissant leurs clients des conséquences néfastes que cela peut avoir sur leur vie sociale. Un conseil si vous voulez vous faire tatouer le visage : opter pour le feutre tattoo et arborer un tatouage temporaire que vous ne regretterez pas d’ici quelques années. Pourtant, pour certains, un tatouage sur le visage est le fruit d’une longue réflexion. Ils l’assument alors parfaitement. Le photographe Mark Leaver est d’ailleurs parti à leur rencontre. Il en ressort des clichés saisissants qui nous interrogent, nous questionnent mais nous fascinent aussi.


Le tatouage sur le visage : autorisé ou non ?

En France, contrairement à une idée reçue, aucune loi n’interdit de se faire tatouer le visage. Néanmoins, beaucoup de tatoueurs refusent ce genre de pratique. C’est également le cas lorsque le tatouage est situé sur la main. Un grand nombre de professionnels du tatouage refuse, en effet, de tatouer une partie du corps qui ne peut pas être dissimulée par des vêtements. Si, certains acceptent de la faire, c’est après avoir  rencontré plusieurs fois la personne et s’être assuré qu’elle sera assez puissante mentalement et psychologiquement pour affronter les conséquences sociales d’un tel acte.

Se faire tatouer le visage : les conséquences

Un tatouage sur le visage n’est pas anodin. Alors qu’il se popularise sur les autres parties de corps, il retrouvera sa connotation péjorative. Les personnes arborant ce genre de tatouage seront prises soit pour des marginaux, soit pour des personnes instables, soit pour des personnes non dignes de confiance. Il peut ainsi être beaucoup plus difficile de trouver un emploi, de convaincre des partenaires d’affaires. Même dans la vie familiale, cela peut créer certains troubles, notamment lorsque vous devrez vous rendre à l’école de vos enfants comme en témoigne le récit d’une jeune femme tatouée au visage.

Facial tattoos, l’œuvre de Mark Leaver

Cependant, lorsqu’on est assez fort psychologiquement pour affronter les commentaires négatifs et les conséquences néfastes d’un tel choix, le résultat peut être surprenant. Pour mieux comprendre les personnes qui ont osé se faire tatouer le visage et qui ne le regrettent pas, le photographe Mark Leaver est parti à leur rencontre. Il a réalisé une série de clichés saisissants, intrigants mais toujours fascinants. Il raconte avoir rencontré des personnes sympathiques et non des personnes asociales ou marginales. Elles assument toutes leur choix et le vivent sereinement au quotidien. Mais il faut bien l’avouer, il faut avoir une certaine force mentale pour pouvoir survivre socialement à un tatouage sur le visage. Je vous propose donc de vous rendre sur le portfolio de Mark Leaver pour admirer ses magnifiques photos : http://www.mdleaver.com/tattoos ou sur sa page facebook : https://www.facebook.com/mdleaverphotography. Et si l’envie de vous faire tatouer le visage vous prenait, préférez les tatouages temporaires !

Crédit Photo :  Mark Leaver

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire